Le nom des 86

PrécédentSuivantIndex

un film d'Emmanuel Heyd et Raphael Toledano, 63'86 Juifs sélectionnés au camp d'Auschwitz sont déportés à l'été 1943 au camp de Natzweiler-Struthof où une chambre à gaz a été spécialement aménagée pour les tuer.

August Hirt, directeur de l'Institut d'anatomie de Strasbourg, souhaite constituer une collection de squelettes juifs, pour garder trace de cette «race qui incarne une sous-humanité repoussante, mais caractéristique»*.

Comment ce sinistre projet a-t-il vu le jour?

Que sont devenus les 86 Juifs gazés pour cette collection anatomique ?

Sur les lieux du crime, experts, témoins et acteurs de la mémoire font le récit d'un des plus tragiques épisodes de la Seconde Guerre mondiale, emblématique de la Shoah et des dérives de la science sous le nazisme, tout en questionnant la difficile mémoire du crime et ses implications éthiques. Mais cette histoire, c'est aussi et surtout le combat d'un journaliste allemand Hans-Joachim Lang pour redonner une identité à ces hommes et femmes réduits à une liste de matricules. L'inlassable quête pour retrouver le nom des 86. Nous recommandons son site : Die Namen der Nummern.

* selon les mots employés par August Hirt.


via Paypal
fiche technique :
durée 63 minutes
image Aline Battaglia
son Richard Harmelle
montage Stephanie Schories 
musique Tchaikovski interprétée par Aimo Pagin
une coproduction dora films SAS / Alsace 20 /Télé Bocal / Cinaps TV
participation Centre national du cinéma et de l'image animée
soutiens Communauté urbaine de Strasbourg, Région Alsace, 
Conseil général du Bas-Rhin, Fondation pour la mémoire de la Shoah, Fondation Matanel
distribution dora films
   

PrécédentSuivantIndex