Un tombeau pour Khun Srun

PrécédentSuivantIndex

un film d'Eric Galmard, 67'Khem se confronte à la mémoire de son père, Khun Srun, écrivain cambodgien, entré dans le maquis des Khmers rouges en 1973 et exécuté par eux en 1978.

Elle rencontre des survivants, une cousine, une tante, des ouvriers d'un atelier des chemins de fer… En même temps, vivant dans un ancien bastion khmer rouge, elle fait face aux difficultés d'une vie précaire.
En regard du parcours de Khem, le film nous fait entendre la voix autobiographique et satirique de cet écrivain humaniste et pacifiste qui a choisi pour son malheur le camp révolutionnaire. S’inscrivant dans le présent
d’un pays qui se développe à grande vitesse au détriment de toute une partie des Cambodgiens, la voix de Khun Srun questionne avec acuité ce Cambodge contemporain qu’il n’a pas connu.

 

 

 


via Paypal
fiche technique :
durée 67 minutes
image Bun Chanvisal
son Jean-Baptiste Haehl, Sear Visal
montage Christine Benoit
mixage Nicolas Cadiou
une production dora films sas en coproduction avec TéléBocal
participation CNC

 soutiens

Eurométropole de Strasbourg, Procirep Angoa, Brouillon d'un rêve de la Scam et du dispositif La Culture avec la Copie Privée

festivals

sélections : Cambodia International Film Festival à Phnom Penh 2015 (Cambodge), Festival Film Dokumenter à Yogyakarta 2015 (Indonésie), Festival Itinérances à Alès 2016 (France), Festival du Film Francophone à Namur  2016 (Belgique), Festival du Film à Fontenay-le-Comte 2017 (France), Festival cinéma du monde à Sherbrooke 2017 (Canada)

 

PrécédentSuivantIndex